Ne vous a-t-on jamais infligé l'horrible "dû à" comme synonyme de "à cause de"? Certes, "c'est dû à" n'est pas moins correct que "c'est à cause de". Mais certains semblent en déduire que "dû à" peut remplacer "à cause de" en toute situation, et cela donne par exemple: "J’ai raté mon examen, dû au stress".