Bienvenue aux urgences grammaticales !

 

Je ne fais pas vos versions latines ni vos plans de dissertations ou de commentaires composés.

Je ne rédige pas votre courrier administratif ni vos déclarations d’amour.

Mais je réponds dans les meilleurs délais à toutes vos questions de langue ou de versification pour le français, le latin et le grec ancien.

Gratuitement ? Non : pour le plaisir. Le mien, et, je l’espère, le vôtre.

Mes références : je suis agrégé de grammaire, ancien élève de l’ENS de Paris, et j’enseigne en classes préparatoires.

Arlette doit-elle dire qu’elle s’est permis ou permise telle ou telle fantaisie ? À quoi puis-je reconnaître un aoriste ? Comment traduire cet ablatif absolu ? Accentuer ce mot grec ? Scander cet hexamètre dactylique ? Pourquoi écrit-on tout heureuse mais toute honteuse ? Quelle est la différence entre parce que et puisque ? Voilà quelques exemples de questions qui peuvent, pour certains privilégiés, revêtir un caractère d’urgence sans qu’ils sachent à qui s’adresser. Privilégiés, ils le sont désormais doublement, grâce à ce blog !

Pour poser une question : laissez un commentaire, ou passez par le lien "Contactez l'auteur", ou encore envoyez-moi un courriel (legrammaturge@orange.fr), notamment si vous voulez joindre un fichier. Sauf indication contraire de votre part, question et réponse seront publiées ici même et accessibles à tous les visiteurs.

Pour une recherche, cliquez sur Commentaires, tapez Ctrl+f et saisissez le ou les mot(s)-clé(s).

C’est à vous !

 

N. B. : N’hésitez pas à transcrire les mots grecs en alphabet latin ; je m’y retrouverai. Mais vous pouvez bien sûr employer les caractères Unicode :

Unicode Classical Greek Inputter 2